Photo cop Marc Vanappelghem

Elle est là : de Nathalie Sarraute

Vendredi 9 mars 2018

Durée 1h20

De Nathalie Sarraute. Mise en scène : Anne Bisang. Avec Céline Bolomey, Xavier Fernandez-Cavada, Philippe Vuilleumier. Scénographie : Anna Popek. Création lumière : Jonas Bühler. Création son. Frédérique Jarabo

Tandis qu’il discute avec un ami, un homme perçoit une certaine expression sur le visage de sa collaboratrice. Il se persuade alors jusqu’à l’obsession qu’elle n’est pas d’accord avec ce qu’il dit. A partir de cet infime événement, tout bascule. L’homme n’a plus qu’une idée en tête: éradiquer chez la femme cette pensée différente de la sienne. A n’importe quel prix.

D’une intrigue au minimalisme sec, le génie de Nathalie Sarraute fait une pièce physique, hautement jubilatoire ; un jeu d’échecs cocasse où chaque réplique devient action. On frôle l’absurde, on retient son souffle, on tutoie la folie, le tout dans un effarant semblant de normalité. Il y est question d’intolérance, de vérité, de domination et de sacrifice.

Avec maestria, l’auteure dévoile un totalitarisme rampant qui n’a qu’un but: la négation de l’autre. Accompagnée de comédiens virtuoses, Anne Bisang révèle ici la mécanique implacable des rapports de force. A la tyrannie, elle oppose avec malice l’insoumission de l’humour et un burlesque intrépide. Un appel radieux à la contradiction, au débat et à l’autonomie de pensée.

Esprit visionnaire, elle a produit une œuvre originale d’une acuité extrême, qui donne forme à la vie intérieure et aux pulsions. Nathalie Sarraute (1900 – 1999) est d’abord avocate, avant de se vouer entièrement à l’écriture. Tropismes (1939) contient l’essentiel de sa démarche. L’Ère du soupçon (1956), qui pose les fondements du Nouveau Roman, et Le Planétarium (1959) marquent sa consécration. Elle écrit de nombreuses pièces pour le théâtre, dont Elle est là, Le Silence, Le Mensonge, Isma…

Anne Bisang n’est jamais exactement là où on l’attend. Cette chercheuse infatigable aime trop la liberté pour ne pas réinventer, à chaque nouveau spectacle, un langage qui permette au sens de se déployer dans sa complexité. Elle chérit l’humour — pour ne pas se prendre trop au sérieux — et les sujets qui ont à voir avec des enjeux de société (rapports de pouvoir, émancipation, fascisme). Avant de prendre les rênes artistiques du TPR en 2013, Anne Bisang a dirigé la Comédie de Genève de 1998 à 2010.

  • Vendredi 9 Mar 2018 – 20:30

  • Forum St-Georges, Delémont
  • Entrée: Frs 30.- / tarif réduit: AVS, AI, membres CCRD: Frs 25.- / jusqu’à 25 ans: Frs 15.- Gratuit avec l’abonnement CCRD
Organisation